La Floride va lâcher 750 millions de moustiques OGM en 2021

Pour mieux protéger ses citoyens contre le paludisme et la Zika, l’Etat de la Floride a trouvé une solution pour le moins radicale. Il s’agit du déploiement dans l’écosystème naturel d’un grand nombre de moustiques génétiquement modifiés. Le projet présente dès lors plusieurs enjeux.

À la découverte des moustiques OGM

Les moustiques OGM sont des moustiques mâles qui sont porteurs d’une protéine capable de tuer les femelles. Ces moustiques génétiquement modifiés ont été créés par la société Oxitec sous l’autorisation du gouvernement américain.

Les moustiques OGM contre la propagation des maladies

En dehors de la fièvre jaune connue également sous le nom de chikungunya, les moustiques sont à la base de la propagation de plusieurs autres maladies. En exemple, on peut citer la dengue. Mais les moustiques femelles sont les seuls capables de piquer et de transmettre des gènes qui affectent la santé. Par leur mode de fonctionnement qui consiste donc à tuer les femelles, les moustiques OGM favoriseront une baisse des risques de maladies afférentes.

Une pétition pour faire échec au projet

Aussi ambitieux soit-il, ce projet ne fait pas l’unanimité en Floride ou plus généralement aux États-Unis. Les activistes de la protection de l’environnement craignent un déséquilibre de l’écosystème. Pour eux, la mise en œuvre du programme pourrait conduire à la naissance de moustiques qui soient beaucoup plus résistants à l’action des insecticides.

Une pétition  exigeant carrément l’annulation dudit projet a donc été lancée en ligne. Cette pétition engrange déjà plus de 234 000 signatures.

En résumé, bien que les moustiques OGM soient une solution novatrice pour la diminution des maladies, ils présentent un risque plus accru pour les personnes. Des actions sont donc mises en place par les défenseurs de l’environnement pour empêcher que le projet soit effectif.